Soins aux créatures magiques : La licorne

Recueil de zoologie
XVIe siècle
Volume comprenant 78 feuillets, 156 dessins : aquarelle, encre brune ; 41,2 cm
BnF, département des Estampes et de la Photographie,PET FOL-JB-22, fol 17
Photo © Bibliothèque nationale de France
Représentée au-dessus du cheval sauvage dans un recueil du XVIIe siècle mêlant animaux réels et imaginaires, la licorne est conforme à sa représentation traditionnelle, celle des manuscrits médiévaux et des tapisseries de la Renaissance – l’animal élégant, à la robe blanche et à la corne unique torsadée, était réputé farouche, voire dangereux, et devait être apaisé par la présence d’une vierge. Que de chemin parcouru jusqu’à son omniprésence contemporaine et multicolore !
Harry Potter a été une des étapes de ce parcours. Dans le premier volume, une licorne est retrouvée morte, vidée de son sang, dans la Forêt interdite, et un tel acte est considéré comme un véritable sacrilège. La licorne fait plus tard (tome 4) l’objet d’un cours très apprécié de " soins aux créatures magiques ".